monte-


monte-

⇒MONTE-, élém. de compos.
Élém. issu d'une forme du verbe monter, représentant ce verbe dans certains de ses sens et entrant dans la constr. de quelques termes de technol.
A. —[Monte- représente le verbe monter au sens de «élever quelque chose»; le 2e terme représente la chose élevée] V. monte-charge, monte-plats et aussi:
monte-acide, subst. masc. ,,Pompe et canalisation pour faire circuler une liqueur acide, p. ex., de la base du Glover au sommet du Gay-Lussac (types Kestner, Oxus, Ferraris, etc.)`` (DUVAL 1959).
monte-escarbilles, subst. masc. inv. ,,Machine servant à hisser les cendres de la chaufferie`` (GRUSS 1952).
monte-foin, subst. masc. inv. Appareil élévateur permettant d'engranger le foin (v. infra monte-paille). Dans la cour, pompe, monte-foin, batteuse; d'autres que je ne connais point, que je ne prévois pas, comme autant de serviteurs infatigables obéissant au doigt et à l'œil, s'empresseront dans une hâte exacte. Instruments de toute dimension et force, adaptés aux besoins (PESQUIDOUX, Livre raison, 1925, p.199).
monte-jus, subst. masc. inv. Appareil servant à élever les liquides. Le sirop sortant de la troisième caisse du triple effet est reçu dans un monte-jus ou repris par une pompe spéciale (SER, Phys. industr., 1890, p.385). Le mélange acide [pour la nitroglycérine] est conduit, par un monte-jus, dans un réservoir en plomb (...) dépassant de 2 mètres environ l'appareil de nitration ou nitreur (CHALON, Explosifs mod., 1911, p.217).
monte-livres, subst. masc. inv. ,,Petit monte-charge, manuel ou électrique, qui sert à faire monter ou descendre d'un plancher à l'autre les livres ou autres documents d'une bibliothèque`` (ROLLAND-COUL. 1969). Synon. monte-lettres, monte-paquets (CHAMPLY, Nouv. encyclop. prat., t.4, 1927, p.167).
monte-paille, subst. masc. inv. V. supra monte-foin. Le monte-paille enfin, sorte de trottoir roulant fait de lanières réunies par des latte-feuilles et munies de crochets, qui, articulé à l'arrière, ressemble à un pont mobile à jour, suspendu dans l'espace (PESQUIDOUX, Livre raison, 1925, p.58). Synon. monte-gerbes (BALLU, Mach. agric., 1933, p.482).
B. —[Monte- représente le verbe monter au sens de «gravir»]:
monte-pente, subst. masc. inv. Synon. remonte-pente. (Dict. XXe s.).
C. —[Monte- représente le verbe monter au sens de «assembler»]:
monte-courroie, subst. masc. inv. ,,Fourche au moyen de laquelle on passe sur les poulies les courroies qu'elles doivent supporter`` (Lexis 1975).
monte-ressort, subst. masc. inv. ,,Outil qui sert à monter et démonter les pièces d'un fusil`` (CHESN. 1857-58).
Prononc. et Orth.:[-]. Tous les mots sont constr. avec trait d'union. Plur. v. garde-. Prop. CATACH-GOLF. Orth. Lexicogr. Mots comp. 1981, p.250: ,,marque du pl. au 2e terme: un monte-plat, des monte-plats, etc.``

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Monte Ne — U.S. National Register of Historic Places …   Wikipedia

  • monté — monté, ée (mon té, tée) part. passé de monter. 1°   Parvenu au haut de quelque chose. Monté sur un clocher.    Fig. •   Et, monté sur le faîte, il aspire à descendre, CORN. Cinna, II, 1. •   Rodogune, par elle en esclave traitée, Par elle se va… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Monte — (italienisch, portugiesisch oder spanisch für Berg) bezeichnet: Landschaften Monte (Landschaft), steppenhafte Landschaft in Argentinien Orte und Verwaltungseinheiten in Argentinien Monte (Buenos Aires) Stadt in der Provinz Buenos Aires Partido… …   Deutsch Wikipedia

  • monte — [ mɔ̃t ] n. f. • 1584; « montant, valeur, intérêt » v. 1131; de monter 1 ♦ Zootechn. Accouplement chez les équidés et les bovidés. Période, saison de monte. Saillie. Mener une jument à la monte. 2 ♦ (1872) Action ou manière de monter un cheval.… …   Encyclopédie Universelle

  • monte — (Del lat. mons, montis). 1. m. Gran elevación natural de terreno. 2. Tierra inculta cubierta de árboles, arbustos o matas. 3. En ciertos juegos de naipes, o en el dominó, cartas o fichas que quedan para robar después de haber repartido a cada uno …   Diccionario de la lengua española

  • monté — Monté, [mont]ée. part. Il a les sign. de son verbe. On dit, qu Un homme est bien monté, est mal monté, pour dire, qu Il est monté sur un bon cheval, sur un mauvais cheval. Je le rencontray l autre jour, il estoit tres bien monté. Il se dit aussi …   Dictionnaire de l'Académie française

  • monte — sustantivo masculino 1. Elevación del terreno de altura considerable. Sinónimo: montaña. 2. Terreno sin cultivar cubierto de árboles, arbustos o matas. monte alto El poblado de árboles grandes. monte bajo El poblado de arbustos, matas o hierbas.… …   Diccionario Salamanca de la Lengua Española

  • monte — / monte/ s.m. [lat. mons montis ]. 1. (geogr.) [rilievo di altezza superiore a 600 700 m sul livello del mare] ▶◀ e ◀▶ [➨ montagna (1)]. ▲ Locuz. prep.: a monte 1. [verso la parte alta di una montagna: dirigersi a m. ] ◀▶ a val …   Enciclopedia Italiana

  • monte — s. m. 1. Elevação de terreno (mais alto que a colina, menos extenso que a montanha). 2. Porção considerável. 3. Acervo, montão. 4. Entradas no jogo. 5. Bolo. 6. Jogo de azar com cartas. 7. Massa dos bens de uma herança. 8. Quinhão (de herança). 9 …   Dicionário da Língua Portuguesa

  • monte — ☆ monte [män′tē ] n. [Sp monte, lit., mountain, hence heap of cards (left after players have their shares) < L mons (gen. montis), MOUNT1] 1. a gambling game of Spanish origin, played with a special deck of forty cards in which the players bet …   English World dictionary